La connectivité, clé de performance d’une entreprise

Operations & Procurement, Procurement Telecom, Procurement IT, Efficience organisationnelle | 28 octobre 2021

Les échanges en visio-conférence, la réception des courriels, le partage de vidéos, la gestion des réseaux sociaux professionnels, le développement du Cloud, les performances technologiques accrues et l’accélération de la transformation digitale engendrent le besoin d’une connectivité de plus en plus efficace. Faute d’une connectivité ultra-performante, le digital peut être source d’insatisfaction pour les collaborateurs, et peut compromettre la performance d’une entreprise.
Pourquoi une bonne connexion est-elle si importante ? Comment faire face à l’augmentation massive de l’usage des télécoms ainsi qu’à la demande constante de performance en termes de connectivité ?


 

Une crise sanitaire qui renforce les besoins en digitalisation


Dans un contexte où les déménagements, les ouvertures de bureaux, le travail à distance, les intégrations de filiales et les extensions internationales se multiplient, les sièges et les sites des entreprises doivent disposer d’une connectivité performante en termes de téléphonie et de flux d’informations. Les nouveaux usages numériques et la transformation digitale de l’entreprise demandent plus d’agilité et de flexibilité : la mobilité des collaborateurs, les outils de collaboration, la vidéo, le stockage en ligne, les réseaux sociaux professionnels et les centres de traitement sur site ou distants nécessitent des réseaux toujours plus puissants et flexibles. Ces besoins ont fortement augmenté au cours de l’année 2020.

Un prestataire international de datacenters, acteur principal de l’hébergement d’infrastructures informatiques et télécoms critiques, en France, a analysé les connections de ses trois datacenters principaux en région parisienne et dévoilé les principaux chiffres en matière de consommation : depuis le début de la crise sanitaire, on observe une hausse des demandes d’interconnexion de 16% pour les opérateurs télécoms, 36% pour les opérateurs cloud et 200% pour les plateformes de médias et Content Delivery Network (Réseaux de diffusion de contenu).
Avoir une connectivité enrichie, améliore la capacité des entreprises à s’adapter aux usages et aux opportunités business de demain. Une capacité qui leur permettra d’ancrer leur stratégie digitale dans leurs modes de fonctionnement et d’assurer ainsi leur pérennité.


Renforcement de la sécurité : attention aux cyber-attaques


Dans un contexte où le volume de données échangées par les entreprises double tous les deux ans, d’après Frédéric Motta, PDG de WiredScore France (label international destiné à la connectivité des immeubles), l’enjeu de la sécurisation des données est crucial, quelle que soit la taille et le type d’entreprise :


• Dans le cas d’une connectivité défaillante, la société Ontrack (spécialiste de la sauvegarde de données) chiffre une heure d’interruption de connexion à 6,5M€ pour une banque en ligne, 2,6M€ pour un système d'autorisation de cartes de crédit, 110 000 € pour une entreprise de vente par correspondance et 90 000€ pour une centrale de réservation de billets d'avion.


• Dans le cas d’un piratage informatique, le coût moyen du vol des données pour une entreprise française s'élève à 2,86 millions €. Ce coût comprend l’atteinte à la réputation de l’entreprise, la diminution des partenaires, les dommages financiers dus au ralentissement (voire à la cessation) de l’activité, les coûts engendrés pour rétablir le système informatique, les dommages et intérêts réclamés par les parties lésées, etc.

cyber-attaque entreprises

Source : https://www.cesin.fr/fonds-documentaire-6eme-edition-du-barometre-du-cesin.html

 

Techniques d’accroissement de la performance du réseau


Afin d’accroitre la performance d’une infrastructure réseau, une analyse de l’efficacité du système doit être mise en place, et l’intégrateur doit définir des indicateurs clés de performance. Il devra les surveiller en permanence dans le cadre du pilotage et de la supervision d’une infrastructure réseau. Les KPI servent à mesurer et à évaluer l’efficacité des principaux paramètres déterminants.


Des outils de protection d’une infrastructure et des mécanismes de sécurité sont capables de détecter et d’éliminer les attaques. Ils permettront à votre entreprise d’échanger les données et d’effectuer les opérations sans risques. De nombreuses solutions restent disponibles pour protéger une infrastructure réseau et se combinent généralement.


UTM (Unified Threat Management) représente un mécanisme de gestion unifiée des menaces. Il intègre de multiples fonctionnalités comme un pare-feu, un antivirus, un système de détention et de prévention des intrusions, un filtrage de contenu applicatif. L’ensemble de ces éléments se retrouve dans un boîtier unique. Les pares-feux ou firewall, assurent également la protection d’une infrastructure sur la base d’une politique de sécurité assez stricte, et un antivirus détecte les programmes malveillants dans le but de les neutraliser et de les supprimer. Il scrute en permanence les différents supports de stockage ainsi que les données transférées. Il agit préventivement et déclenche des alertes pour signaler les éventuelles menaces, et intègre généralement un logiciel anti-spam.


Une seconde piste pour améliorer l’expérience utilisateur et relever les défis de sécurités actuels serait l’adoption du SASE (Secure Acces Service Edge) qui permettra de passer d’une infrastructure de sécurité périmétrique traditionnelle, centrée sur le routeur, à une architecture qui s’appuie sur le cloud. Associer le SASE avec le SD-WAN et le SD-Branch permettra à la fois de tirer pleinement profit des avantages opérationnels du cloud et d’améliorer le niveau de sécurité des entreprises.


Une fois l’ensemble des outils et accès informatiques sécurisés, il convient de s’assurer de la performance de la connectivité.


L’avènement de la 5G : une option à envisager ?


Penser haut débit de connectivité, c’est penser 5G. Les années 2000 ont vu l’avènement de la 3G, les années 2010 ont vu l’avènement de la 4G, l’utilisateur assiste aujourd’hui à l’avènement de la 5G dont le déploiement suscite polémiques et interrogations.
De nombreuses études, notamment le Cisco Visual Networking Index, mettent l’accent sur le développement de la technologie 5G et expliquent comment elle transformera notre utilisation d’Internet : temps de latence amélioré, très grande vitesse de téléchargement et capacité à connecter une grande densité d’objets, avec un plus haut débit. L’automatisation de certaines tâches grâce à une connectivité étendue et l’impact sur les différentes manières de communiquer et de travailler en équipe à distance représenteraient une véritable révolution pour tous types de secteurs.


D’ici 2022, il est estimé qu’un demi-milliard de personnes à travers le monde auront un abonnement à la 5G. Si à l’échelle mondiale, cela ne représente que 15 % de la population, on comptera parmi les utilisateurs de la 5G les entreprises les plus à la pointe du marché et les particuliers aux avant-postes des tendances futures.


En effet, pour les entreprises, l'arrivée de la 5G est synonyme de rupture technologique car elle s’impose comme la technologie de tous les usages, la grande diversité des fréquences utilisées associée à la possibilité de construire un réseau en tranches (Network Slicing) permettant à la 5G de répondre à tous les cas de figures et secteurs d'activité. La 5G rendra les entreprises plus agiles et aptes à relever de nouveaux défis, un levier pour l’efficience organisationnelle, la compétitivité des entreprises et l’optimisation des gains d’une entreprise.


Néanmoins, si cette solution se veut révolutionnaire en matière de connectivité, elle représente un coût (bien qu’il soit de plus en plus compétitif à mesure de son expansion) et par conséquent, n’est pas pertinente pour toutes les entreprises : le secteur d’activité se doit notamment d’être pris en compte et analysé afin d’identifier s’il requiert une forte utilisation des outils et logiciels IT.


Pour s’y préparer, les entreprises devront investir dans des solutions de couverture mobile à l’intérieur des immeubles qui sont de mieux en mieux isolés d’un point de vue thermique, ce qui engendre une plus grande imperméabilité aux ondes. Cette difficulté impactait déjà la connectivité mobile 2G, 3G et 4G. Le développement à l’échelle globale de la 5G permettra aux entreprises d’améliorer l’accès aux réseaux, aux données et aux applications pour les utilisateurs à distance, en proposant une combinaison entre la 5G et les services de la bande-passante domestique.

Enfin, des tests sont actuellement réalisés sur les services de bande-passante par satellite d’orbite terrestre basse (LEO, low earth orbit). Une course à l’expansion globale s’annonce entre la 5G et le LEO avec pour objectif final de proposer une couverture internet efficace en tout lieu.

 

telecharger-guide-solution-UCaaS