Industrie et environnement : une relation « polluée »

Décarbonation, Energie & Environnement | 30 juillet 2021

La France a fourni des nombreux efforts pour réduire l’impact de notre industrie sur l’environnement. Ainsi, l’Europe a réussi à diminuer ses émissions de gaz nocifs ces dernières années (les oxydes de soufre baissent de 54%, les gaz à effet de serre, de 12%), mais les experts craignent que cela ne soit pas suffisant pour éviter l’apocalypse climatique dans les décennies à venir. Il est temps donc de se demander : quel rôle jouent les entreprises du secteur industriel dans la problématique environnementale ?


En France, les plus gros émetteurs de gaz à effet de serre sont les transports et l’industrie (incluant la construction). Ils sont responsables de plus de 54% des émissions ; c’est l’une des raisons pour laquelle le Plan de relance est focalisé sur la décarbonation de l’industrie et l’efficacité énergétique, avec une enveloppe de plus de 2 milliards d’euros entre 2020 et 2022.

 

Des efforts louables mais insuffisants

Le secteur industriel français a réalisé des efforts conséquents pendant les 20 dernières années, réussissant à diminuer ses émissions de CO2 de 40%. Or, ceci n’est pas assez pour parler de véritable transformation dans nos pratiques, car ce secteur continue d’être responsable de 18% des émissions dans l’hexagone. Les initiatives se multiplient dans ce sens, avec les nouveaux objectifs de l’Europe fixant la réduction d’émissions de gaz à effet de serre de 55% pour l’année 2030, au lieu du 40% prévu initialement.

Top 6 des émetteurs de CO2(Source : Culture Science Physique)

Les améliorations constatées sont le fruit d’actions diverses et coordonnées. D’une part, nous avons un cadre légal qui s’endurcit, avec des évolutions dans la règlementation et moins de mansuétude envers certains secteurs. D’une autre, il y a la parution de technologies moins polluantes et efficaces, capables d’avoir un impact positif sur les procédés de fabrication. Néanmoins, le moteur fondamental de ce changement est strictement économique : la recherche de l’efficacité énergétique est un pari financier pour réduire les coûts et éviter les amendes, non pas une action motivée par l’éthique ou les réflexions philosophiques ou environnementales.

 

guide-acheteur-responsable

 

La législation européenne comme moteur du changement

Les émissions de gaz à effet de serre sont en baisse en Europe depuis la crise de 2008 – 2009, tandis que la valeur que ce secteur apporte à l’économie, mesuré par l’indice de Gross Added Value (GAV) est en augmentation. Ceci veut dire que les entreprises en Europe sont en train de devenir plus efficientes et moins polluantes, grâce aux améliorations dans l’efficacité énergétique, mais aussi à la délocalisation des secteurs très polluants et énergivores en dehors de l’Europe.

Selon les experts, les régulations européennes comme l’EU Emissions Trading System et l’Industrial Emissions Directive sont au cœur de cette transformation. Elles établissent des seuils pour les émissions de plus de 10 000 sites dans le secteur de l’énergie et de la manufacture, aussi bien que dans les vols commerciaux entre les différents pays. Nous constatons ainsi une réduction soutenue dans les émissions en Europe depuis 2010, avec une augmentation de la valeur apportée à l’économie :

Tendance d'émission des polluants en Europe

Tendances dans l’émission des polluants en Europe et du Gross Added Value (GVA).

 

L’efficacité énergétique : la clé de la réussite pour les industriels

L’enjeu est de réussir à baisser la consommation d’énergie sans compromettre la production ou le rendement. Une étude minutieuse de postes énergivores et un audit en profondeur du process de production peuvent donner les premières pistes à creuser pour les industriels. La technologie est cruciale : l’utilisation de l’intelligence artificielle permet d’identifier les différents leviers d’optimisation disponibles. Les investissements pour renouveler le matériel et les équipements peuvent aussi permettre de réduire le besoin énergétique de la production, si cela est fait de manière rationnelle et réfléchie.

L’accompagnement par des experts est la meilleure méthode pour allier réduction énergétique et optimisation opérationnelle. Après un audit en profondeur, les industriels peuvent étudier les différentes solutions qui s’offrent à eux, et les dernières technologies disponibles sur le marché.

La maitrise des émissions des gaz à effet de serre est cruciale pour la construction du monde de demain, mais la productivité et la survie de l’entreprise l’est tout autant. La France est en train de chercher l’équilibre entre croissance / diminution des émissions, mais le travail vient à peine de commencer. Le cadre légal, la digitalisation et la mise en place de stratégies d’efficience énergétique et performance opérationnel seront au centre des initiatives dans les années à venir, pour assurer la performance durable de nos entreprises et le respect de l’environnement.

Demander un audit gratuit